2 – L’édentement complet

L’édentement total que l’OMS définissait dès 2003 comme un problème de santé publique majeur, affecte de nos jours 2,3 % de la population mondiale et est considéré comme étant un véritable handicap. La majorité des édentés complets ne bénéficient toujours pas des soins appropriés (implants, prothèses) et doivent parfois être assistés dans la mastication préalable d’une nourriture adaptée. Cette affection banale dans les cas archéologiques, y compris dans son expression la plus aboutie, sera ici le témoignage précieux du handicap le plus communément recensé (Delattre, 2018).

Mandibule édentée d’un sujet des VIIIe – XIe siècle de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Emannuelle Jacquot, CD93.

D’autant plus qu’il est aisément identifiable et qu’il pourra être associé à la mise au jour de prothèses dentaires, d’implants ou de mainteneurs d’espace. Par exemple, au troisième siècle avant notre ère, au Chêne (Aube), le maxillaire d’une femme a livré une petite tige en fer de 23 cm de long pour 1,85 cm de large, insérée à la place de l’incisive centrale gauche. Cette pièce, initialement composite et dont seul le tuteur en fer a été conservé, aurait pu servir de support à une couronne sculptée dans un autre matériau (os, ivoire, bois dense ?) (Seguin et coll., 2014, p. 488–500). De la même manière, mais plusieurs siècles plus tard, au XVIe siècle, on peut évoquer la prothèse d’incisive en ivoire et fils d’or de la comtesse de Laval, Anne d’Alègre (Colleter et coll., 2011).

Prothèse dentaire de Anne d’Alègre (1565 – 1619).1. Rozenn Colleter, Inrap.

Bibliographie
  • COLLETER, R., CHARLIER, P., TRÉGUIER, J., PRUVOST, S. & POUPON, J. (2011). Les derniers jours des comtes de Laval. Étude ostéo-archéologique des restes de Guy XX et d’Anne d’Alègre : Actes du IIIe Colloque International de Pathographie (vol. 6, p. 449–500). Bourges: De Boccard.
  • DELATTRE, V. (2018).  Handicap : quand l’archéologie nous éclaire. Paris : Éditions Le Pommier, Universciences, Inrap. (Le Collège).
  • SEGUIN, G., D’INCAU, E., MURAIL, P. & MAUREILLE, B. (2014). The earliest dental prosthesis in Celtic Gaul? The case of an Iron Age burial at Le Chêne, France. Antiquity, 88(340), 488–500. <https://doi.org/10.1017/S0003598X00101139>.
  1. Aristocrate et femme de pouvoir, proche d’Henri IV, elle a été inhumée dans la chapelle du Vieux-Château de Laval (Mayenne), où son sarcophage a été retrouvé en 1987. Son statut social privilégié lui a permis de bénéficier de soins et d’un appareillage que très peu pouvaient alors s’offrir []

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search