10 – Les fractures non réduites

Les fractures sont en général causées par des traumatismes (chutes, chocs, coups). Les complications de fractures négligées – et notamment non réduites –  sont une arthrose qui va se développer rapidement, des désaxations fixes avec le même risque et une gêne fonctionnelle, et des pseudarthroses, c’est-à-dire des foyers de fracture qui vont se comporter comme des articulations. Elles sont nombreuses sur les restes osseux archéologiques et aisément identifiables, comme celle présente dans la nécropole du haut Moyen Âge de Bondy (Seine-saint-Denis) (Le Forestier, 2012).

Fracture non réduite de l’humérus gauche d’un sujet du haut Moyen Âge de Bondy (Seine-Saint-Denis) (JUG 221, « Centre-ville / Opération JUG »). Cyrille Le Forestier, Inrap.

Bibliographie
  • LE FORESTIER, C. (2012). Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France (Rapport d’activité de PCR). Inrap.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search