11 – L’amputation

Entre dans cette catégorie l’ensemble des amputations liées à une intervention anthropique, que celle-ci soit rudimentaire (désarticulation d’un coude, par exemple) ou relevant d’une pratique chirurgicale avec traces d’outils lisibles sur les os longs des membres supérieurs et/ou inférieurs. Seuls les cas suivis de survie du sujet déterminable par la présence de calcification osseuse ou de prothèse in situ dans la tombe sont concernés dans l’enquête. À ce titre, rappelons la découverte de la plus ancienne amputation française à ce jour recensée, concernant un sujet néolithique opéré environ 4 700 ans avant notre ère et retrouvé dans une sépulture à Buthiers (Seine-et-Marne).

Sujet néolithique amputé du membre gauche de Buthiers (Seine-et-Marne). Inrap.

Bibliographie
  • BUQUET-MARCON, C., CHARLIER, Ph. & SAMZUN, A. (2007). The oldest amputation on a Neolithic human skeleton in France. Nature Precedings. <https://doi.org/10.1038/npre.2007.1278.1>.
  • BUQUET-MARCON, C. (2010). Des lésions invalidantes dans le cimetière protestant de Charenton (Val-de-Marne). DansV. Delattre & R. Sallem (dir.), Décrypter la différence. Approche archéologique de la place des personnes handicapées dans les communautés du passé (p. 177-178). Paris : CQFD. ⟨hal-02952914⟩.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search