Une représentation d’un sourd sur une chapelle funéraire égyptienne de la Ve dynastie (vers 2500 av. J.-C.) au Museum of Fine Arts de Boston

La perte de l’audition en Égypte ancienne se décèle parfois au travers des textes, surtout funéraires, dès l’Ancien Empire (2700-2200 av. notre ère). Toutefois, le terme employé, jdj « être sourd » (fig. 1), se rencontre...